Journée mondiale de la paix : le secret de la paix intérieure.

par | 1 Jan 2024 | Croire | 0 commentaires

La paix extérieure (celle de nos familles, de notre pays et des nations) dépend de notre paix intérieure : comment donc acquérir cette paix du cœur et de l'esprit et croître en sérénité quand on est un homme ? A l'occasion de la Journée mondiale de la paix, ce lundi 1er janvier, le Père Joël Guibert, prêtre, auteur et prédicateur, apporte aux lecteurs de LOUIS un éclairage pénétrant.

Nous connaissons bien ces mots attribués à Gandhi : « Si tu veux la paix dans le monde, fais la paix dans ton cœur. » En ces temps troublés, que ce soit au niveau du monde où à l’intérieur de l’Église, il est tout de même possible de garder la sérénité et même de la voir grandir. Je voudrais partager quelques découvertes très simples que j’ai pu faire dans ce domaine et dont je goûte de plus en plus les fruits merveilleux. Cela tient en deux mots : foi et abandon.

Voir la douce main de Dieu en tout ce qui m’arrive

La perte de la paix peut certes être causée par la rudesse des événements. Mais c’est surtout le sentiment d’être seul pour vivre les perturbations de la vie ainsi que le caractère insensé de la souffrance qui expliquent nos effondrements intérieurs : « Je ne me plains pas de souffrir mais de souffrir pour rien », disait le physiologiste Claude Bernard.

Or, la foi chrétienne apporte un sens extrêmement puissant à l’insensé de nos tourments. En effet, depuis la mort et la résurrection du Christ, il n’y a pas un seul centimètre carré de l’univers qui ne soit pas habité par la victoire du Ressuscité, il n’y a pas une seule seconde de ma vie qui échappe à la présence vivifiante du Seigneur.

Pour prendre au sérieux cette vérité toute simple mais révolutionnaire, il faut commencer par un regard de foi posé sur tout ce qui nous arrive : « Dans cette rencontre qui me perturbe, dans cet événement qui m’ébranle, tu es là Jésus, plus fort que la mort, plus fort que la tempête. La Providence de Dieu, qui ne veut jamais directement le mal, est capable d’en faire sortir un plus grand bien… alors, en tout ce qui m’arrive, sans mépriser les moyens humains, je ne veux pas en rester à l’écorce des événements, dans la foi, je veux voir ta douce main et je veux rejoindre ta présence divine. »

Les saints sont des maîtres en matière de sérénité. Le paisible saint François de Sales enseigne par exemple : « Il faut avoir une grande confiance pour s’abandonner sans aucune réserve à la Providence divine […] Notre Seigneur prend soin de tout et conduit tout. […] Rien ne peut nous arriver sans que Dieu ne nous en fasse tirer du bien et de l’utilité. »

Cultiver l’abandon et vivre dans l’instant présent.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières, dit-on. Pareillement, c’est par de multiples regards de foi posés sur les événements et par de nombreux actes d’abandon à Dieu à travers les aléas de la vie que, Dieu, le « Prince de paix » (Is 9, 5), pourra répandre en notre âme les flots de sa paix divine. Deux pistes me semblent très importantes : cultiver l’abandon et vivre dans l’instant présent.

Abandon. Si nous voulons connaître une paix toujours plus profonde, il faut cesser de résister à Dieu et à sa manière de faire avec nous : « Notre Seigneur, écrit encore saint François de Sales, aime d’un amour extrêmement tendre ceux qui s’abandonnent totalement à son soin paternel, se laissant gouverner par sa divine Providence, sans s’amuser à considérer si les effets de sa Providence leur seront utiles, profitables ou dommageables. »

L’instant présent. Une des grandes causes de nos troubles provient de ce que nous ne vivons pas vraiment dans l’ici et le maintenant. Nous sommes souvent chargés à la fois du poids du présent, des regrets d’hier et des inquiétudes de demain… c’est trop lourd pour nos frêles épaules ! Lorsqu’on n’est pas bien, si on quitte le moment présent et qu’on se projette trop loin dans l’avenir, tout paraîtra inquiétant, couleur noir d’encre et on finira par être sous la vague. Suivons les précieux conseils de la petite Thérèse. Alors qu’elle souffre de son affreuse maladie et de la nuit de la foi, elle confie : « Je ne souffre qu’un instant à la fois. C’est parce qu’on pense au passé et à l’avenir qu’on se décourage et qu’on désespère. » En nous abandonnant à Dieu dans l’instant présent, autant qu’on le peut, nous lui donnons rendez-vous au seul carrefour où Il se donne en plénitude. Tout notre être entre alors en repos profond sur ce point précis où se dépose la grâce. On ne cesse pas d’avoir mal – l’abandon chrétien n’a rien à voir avec le nirvana –, mais au cœur de la peine du moment, on s’ouvre à la grâce de paix de Notre Seigneur.

Prière du Père André Sève : « Seigneur, jour après jour, instant après instant, action après action, je rédige le roman de ma vie, je l’écris pour l’éternité. Donne-moi de vivre le plus possible chaque instant en plénitude. Cet instant que tu me donnes ne me sera jamais plus donné. Je ne veux tirer de là ni angoisse ni crispation mais le désir de ne rien gaspiller de la vie. Chaque instant est une goutte d’union avec Toi, je ne vis pas hier ni demain, je vis en ce moment. Et je te suis uni, j’ai tout. »

Père Joël Guibert

Partagez l'article
Joseph Vallançon
Journaliste depuis une dizaine d'années, Joseph Vallançon est l'animateur et le directeur de LOUIS qu'il a lancé en pensant à tous ses pairs, pères ou pas pères, et pas toujours pépères face au tsunami de la déconstruction anthropologique. Le but ? Former et informer en donnant toujours des repères. Plus d'infos dans la rubrique "A propos".

Soutenez notre aventure !

Pour rester libre et indépendant, et pour financer le travail de chaque auteur, nous vous proposons de faire un micro-don à ce dernier. Merci pour votre pourboire !

Vous aimerez aussi…

Crise paysanne
Fév 21 2024

Crise agricole : le chant du crépuscule ?

[Edito] Alors que débute ce 24 février le Salon de l’agriculture, le gouvernement reste confronté aux revendications des agriculteurs. L’avenir et la vocation de ceux-ci sont un...
La volonté pour avancer
Fév 14 2024

« La méthode Vittoz fraye un chemin de vigilance et de présence capable de soutenir notre vie spirituelle »

Arrivés en période de Carême, on peut s’inquiéter de ne pas arriver à mobiliser sa volonté pour pratiquer la pénitence et les œuvres de charité propres à ce temps-là. Et si la...
Fév 08 2024

Un homme de force

[Série : 5/12] Louis Martin n’était pas seulement costaud. Sa vie témoigne également d’une grande force intérieure qu’il manifesta dans les difficultés et les souffrances qu’il...
Jan 23 2024

La sexualité conjugale selon le Docteur de l’Amour divin (2/2)

[EXCLUSIVITE] Comment se comporter chrétiennement avec son épouse dans le lit conjugal ? De la pureté du lit à la sexualité exemplaire des éléphants en passant par l’onanisme,...
Jan 23 2024

La sexualité conjugale selon le Docteur de l’Amour divin (1/2)

Avant de découvrir la traduction inédite du chapitre 39 de l’ « Introduction à la vie dévote » où saint François de Sales s’exprime sur la sexualité dans le couple, mieux vaut...
Jan 18 2024

IVG et euthanasie : à quoi bon se battre ?

Alors qu’est en train de se jouer la constitutionnalisation du droit à l’avortement et la loi autorisant l’euthanasie, Nicolas Tardy-Joubert, président de la Marche pour la vie...
Jan 14 2024

Saint Remi : l’homme-clé par lequel la France fit alliance avec Dieu.

À l’occasion de sa fête, le 15 janvier, redécouvrez la figure de saint Remi qui, en baptisant Clovis, fût un homme décisif dans notre histoire. Un acte qui marqua le début...
Jan 07 2024

Un homme de charité

[Série : 4/12] La foi et l’espérance de Louis Martin s’incarnaient en une charité concrète, par mille et un gestes jalonnant sa vie familiale, amicale et civique. Des faits et...
Déc 31 2023

Familles : les 10 repères éducatifs clés.

Comment la petite carmélite de Lisieux, Thérèse, peut-elle aider les familles à grandir et les parents à éduquer leurs enfants ? A l’occasion de la fête de La Sainte Famille,...
Déc 22 2023

Jean Tulard : radioscopie d’un nouveau nonagénaire.

Il a aujourd’hui 90 ans et c’est l’un de nos historiens français les plus illustres. A l’occasion de son anniversaire ce 22 décembre, Jean Tulard se livre à LOUIS : de l’histoire...
Déc 17 2023

Exercer ses talents : une expérience libératrice !

La parabole des talents enseignée par le Christ (Mt 25, 14-30) peut être dure à entendre et à mettre en pratique. Comment donc accueillir cet enseignement de Jésus dans notre vie...
Déc 13 2023

Le règne d’Henri IV « le Grand » : un chef d’œuvre de réalisme politique !

« Le meilleur moyen de se défaire d’un ennemi, c’est d’en faire un ami ». Ces mots d’Henri IV illustrent bien la politique pragmatique de son auteur. A...
Déc 11 2023

Le marquis de La Rouërie : l’épopée d’un homme d’honneur

Méconnu en dehors de certains cénacles, le marquis de La Rouërie (1751-1793) sort de l’ombre avec la publication du roman « Je boirai mon sang » inspiré de sa vie (Robert...
Déc 10 2023

Un homme d’espérance

[Série : 3/12] « Au Ciel ! ». Telle est la finalité, le moteur et l’espoir des actions grandes et petites que vit Louis Martin. Une ligne de vie et un principe de direction qu’il...
Jésus, le Christ, est Roi.
Nov 26 2023

Pour qu’Il règne en nos vies

Un chrétien adhère au Christ, c’est là sa vocation. Il soumet à Jésus l’entièreté de sa vie. Mais est-ce possible de nos jours ? Le Père Sylvain Detoc, dominicain,...

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *